Categories
blog

Que signifie BEPOS ?

Après le BBC (Bâtiment Base Consommation), le BEPAS (Bâtiment à Énergie Passive) voici le BEPOS ! BEPOS est l’abréviation de Bâtiment à Energie Positive.

C’est un bâtiment ayant des besoins réduits en énergie et capable de générer ce besoin en énergie par lui-même. Il est dit à énergie positive dans la mesure où son bilan énergétique annuel est positif, c’est-à-dire qu’il produit une quantité d’énergie (électrique ou thermique) supérieure à celle qu’il consomme. On en parle de plus en plus en France. Le béton est un matériaux essentiel pour un BEPOS, car il participe à créer une forte inertie thermique et des fondations solides et durables. Oui, le béton peut être utilisé dans des constructions durables et « vertes » !

Envie de savoir un peu plus sur le BEPOS ? Voici quelques éclairages.

D’une part la réglementation du BEPOS

Jusqu’à présent, la loi ne définit pas précisément le BEPOS. Cette innovation a succédé au BBC (bâtiment basse consommation) pour arriver à des constructions toujours plus performantes. Plus amélioré que le BBC, le BEPOS est le modèle préconisé par la réglementation thermique (RT 2020) qui entre en vigueur dès cette fin d’année 2020.

Avant même la réglementation thermique 2020, la loi Grenelle 1 prévoyait déjà en 2009 que, les constructions neuves futures devraient présenter une consommation d’énergie primaire (gaz, électricité, fioul) inférieure à la quantité d’énergie renouvelable qui y est produite.

Bien qu’aucune règle ne donne des méthodes de constructions détaillées, il est clair au regard des lois, des conditions doivent être respectées pour qu’un bâtiment soit qualifié de BEPOS. Ce dernier doit consommer peu d’énergie et en produire plus annuellement (surtout une énergie renouvelable) ou alors en récupérer et réinjecter dans le réseau. Il s’agit de bâtiments parvenant à réduire de 20 % au moins les besoins énergétiques par rapport aux bâtiments labellisés RT 2012.

Que signifie BEPOS ?

D’autre part les principes qui caractérisent le BEPOS

Tout bâtiment (habitat individuel ou collectif, école, bâtiment public, hôpital) peut être un BEPOS, neuf ou rénové. Le tout étant qu’il respecte ses principes de fonctionnement. Ces principes se traduisent par les éléments qui distinguent le BEPOS des autres bâtiments. Il s’agit de :

La qualité de l’architecture

Un BEPOS est très souvent un bâtiment dont la construction repose sur une conception bioclimatique. Cela lui permet d’optimiser les flux énergétiques gratuits comme le soleil et de réduire les déperditions d’énergie. Grâce par exemple à sa meilleure implantation géographique, son inertie, sa bonne orientation, le bâtiment permet d’atteindre ce résultat optimal.

Les éléments du bâtiment comme les murs, les fenêtres, les toitures de garage, les balcons, les verrières de véranda peuvent être mises à contribution pour accumuler et restituer la chaleur et même produire de l’électricité.

Son isolation thermique est renforcée

Les vitrages du bâtiment, hautement isolants, peuvent être posés sur les différents pans de murs. Question d’apporter de la luminosité et de la chaleur.

L’énergie solaire et la chaleur qui pénètrent via les fenêtres sont stockées dans le bâtiment et restituées par le mouvement de convexion (changement de température) dans le temps.

L’ensoleillement direct des vitres est atténué par les protections solaires des auvents pour éviter l’inconfort des surchauffes en été.

Ces dispositifs constructifs peuvent être complétés par une protection végétale et des stores.

PS : Ces architectures concernent aussi les logements anciens à rénover. Dans ce sens, le gouvernement propose des aides (crédit d’impôt pour transition écologique, primes d’économie d’énergie…) pour encourager ceux qui souhaitent engager une rénovation énergétique de leur habitation.

Une participation des occupants du bâtiment

Le concept BEPOS n’est pas qu’une affaire d’infrastructures. Elle nécessite aussi et surtout de la ressource humaine. La participation de ceux qui occupent le bâtiment est un élément déterminant pour sa performance énergétique.

Ainsi, les comportements tels : l’utilisation rationnelle d’électricité, la gestion efficiente de la mobilité, la récupération de l’eau de pluie, l’épuration des eaux par des micro-organismes sont écoresponsables et participent à la baisse de la consommation énergétique du bâtiment.

La qualité des équipements thermiques et électriques

Les constructions BEPOS sont efficacement équipées. Au plan électrique, les appareils électroménagers (poêle à bois, chaudière électrogène), l’éclairage LED par exemple y sont installés pour permettre la baisse de consommation d’énergie.

Le chauffage privilégié est notamment assuré par un système solaire. Il emmagasine la chaleur, la fait passe par un circuit d’air chaud, la diffuse ensuite dans toute la maison.

Au plan des équipements thermiques, des isolations performantes, la suppression des ponts thermiques au niveau des jointures des fenêtres et des murs, les solutions de chauffage d’appoint (comme le bois ou les cheminées à granulés) permettent d’atteindre les mêmes résultats.

La production locale d’énergie

Le but de ce bâtiment étant entre autres de produire lui-même l’énergie qu’il consomme, il est pourvu d’une source locale d’énergie. Il peut s’agir d’équipements :

  • soit électriques à l’instar du solaire photovoltaïque, du micro-éolien, des pompes à chaleur,
  • soit thermiques comme les panneaux solaires thermiques, les sondes géothermiques verticales.

Le BEPOS produit donc un excédent d’énergie qui peut être optimisé et directement partagé avec le voisinage ou reversé dans le réseau général.