Categories
blog

Qu’est ce que le béton cellulaire ?

Qu’il s’agisse de maison individuelle, de bâtiments ou de grands ouvrages, le béton reste l’un des matériaux essentiels dans les travaux de leur construction. De sa formule originelle à ce jour le béton a évolué.

Depuis une trentaine d’années, c’est le béton cellulaire qui a gagné du terrain. Recommandé par les spécialistes, apprécié de tous, le béton cellulaire a connu une expansion rapide en Europe et particulièrement en France.

Cependant, de quoi s’agit-il exactement ?

Historique et définition du béton cellulaire

  • En 1880, l’allemand W.Michaelis invente le mélange chaux-eau-sable qu’il fait cuire.
  • 1889, son concitoyen Hoffmann procède à l’expansion de ce mélange.
  • En 1924, l’ingénieur suédois J.A Eriksson se sert des deux formules, ajoute de la poudre d’aluminium au mélange de béton de Michaelis, améliore sa cuisson et donne naissance au béton cellulaire.

Le béton cellulaire est donc un béton issu du mélange des éléments suivants ; sable, eau, ciment, poudre ou pâte d’aluminium et air.

Contrairement au béton ordinaire, ce mélange, dans un dosage particulier, forme des microcellules de béton fermé. Ces cellules sont séparées par de minces parois qui le protègent de l’humidité. Il est disponible en bloc ou en carton et la marque la plus connue en France est Siporex.

Béton cellulaire

Composition et procédé de fabrication

En termes de matières de base et leurs proportions, le béton cellulaire se compose :

  • du sable siliceux (environ 64 %),
  • de l’eau,
  • de la chaux vive ou non (environ 16 %),
  • du ciment (environ 20 %),
  • de la pâte/poudre d’aluminium (environ 0,05 %)
  • et du gypse (environ 1 %).

La fabrication du béton cellulaire passe par les procédés suivant :

  • la préparation, le dosage et le mélange des matières évoquées ci-haut,
  • la préparation des moules, la coulée, la levée et durcissement de la pâte formée,
  • le découpage au fil d’acier selon les conditionnements
  • et la cuisson (passage en autoclave) sous une chaleur de 180 degrés Celsius pendant 10 à 12 heures de temps.

Propriétés du béton cellulaire

Appelé béton durci en autoclave, béton gaz, Siporex ou béton autoclavé, le béton cellulaire est matériau de construction préfabriqué qui est reconnu pour ses nombreuses propriétés. Il s’agit entre autres de :

Sa résistance au feu

Contrairement au béton lourd ordinaire, lorsque le béton cellulaire est exposé à une chaleur intense, il n’éclate pas, il ne se fend pas. Il est ininflammable, incombustible et peut par conséquent être utilisé pour des constructions pare-feu.

Sa légèreté et sa vitesse de pose

Le bloc de béton cellulaire est facile à manipuler du fait de sa légèreté (350 à 800 kg/m3 contre 2 400 kg/m3 pour le béton ordinaire), mais aussi grâce à son ergonomie, équipé de poignet intégré. Sa pose est rapide, puisqu’il est scellé par des joints minces (2 mm). Cela génère des réductions de temps de construction, des coûts du personnel et des délais de réalisation dans la vente.

Son faible poids et son caractère écolo

Du fait de ses caractéristiques, le béton cellulaire est léger. Il réduit le poids des matières premières utilisées pour la structure porteuse de l’édifice, ce qui permet d’augmenter la hauteur de l’immeuble et le nombre d’étages possibles.

Aussi, le processus de production du béton cellulaire est non polluant, implique de petites quantités de ressources naturelles, d’énergie et de combustible fossile. C’est donc un matériau de construction très respectueux de l’environnement.

Ses qualités d’isolant thermique et sonore

Qualifié de matériau à « isolation répartie », ce béton est un très bon isolant thermique. Son importante inertie thermique lui permet de réguler naturellement la variation de la température à l’intérieur du bâtiment. Il n’est donc pas nécessaire d’ajouter un isolant à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison.

Il est également un bon rempart contre les bruits. C’est un béton caractérisé par une forte absorption sonore. Les blocs pour cloison de remplissage sont produits avec une densité très élevée.

Son caractère antisismique

Il est très souvent difficile de construire avec des matériaux appropriés dans des zones à risque sismique. Le béton cellulaire est adapté, car il allège le poids de la structure porteuse de la construction et contribue à sa solidité sismique lorsqu’il est produit par exemple en forme de blocs sismiques 3C.

Les avantages du béton cellulaire

D’abord le béton cellulaire est léger et donc, facile à manier pendant les travaux. Il se révèle également un excellent isolant thermique à la différence de certains matériaux comme le carreau de plâtre, ce qui contribue à d’énormes économies de chauffage et de climatisation dans le bâtiment.

Ensuite, sa légèreté ne signifie pas fragilité. Au contraire, la pâte qui le compose lui offre une très bonne solidité et résistance.

Le coût du béton cellulaire est abordable. Comptez environ 40 euros le prix d’un bloc de béton cellulaire pour 1 m² de mur. Il est disponible sous différentes versions et tailles, le matériau s’installe facilement et rapidement.

Sa facilité de pose le rend accessible au plus grand nombre. Il se vend dans les magasins de bricolage et grandes surfaces spécialisées dans les matériaux de construction.